Chaque promenade virtuelle sur Ravelry amène invariablement son lot de réactions toutes plus excessives les unes que les autres, qu'il s'agisse d'une recherche bien précise ("tiens tiens, qu'est ce que je pourrais tricoter pour l'Homme, histoire de me montrer moins égoïste  partager un peu ?" "tiens tiens, qu'est ce que je pourrais tricoter avec ces pelotes de Sulka / Alpaga / Bamboo soft qui trainent depuis un bail dans mon stock - honte à moi !, "tiens tiens, un petit modèle de mini chausson pour la naissance de Zack" ) ou pour flaner (alors le temps passe sans qu'on s'en rende compte).
Un vrai lieu de perdition, Ravelry, je vous le dis !

J'arrive au bout d'un gilet en fleur de coton qui a d'ores et déjà une existence pleine de rebondissement, et j'ai très envie d'utiliser deux pelotes d'Alpaga Plassard que j'ai depuis quelques mois maintenant, et j'ai très envie de retricoter un joli châle en dentelle. Les deux envie étant compatibles, je fais une recherche sur Ravelry et je tombe sur de véritables merveilles, bien entendu ... Ca aurait été trop simple de ne pas avoir le choix, tiens !

Le Rock Island de Jared semble remporter un succès certain en ce moment auprès des tricoteuses. C'est une très belle pièce, le sien est splendide, doux, raffiné, presque sorti d'un conte de fée (comme je m'emballe !) , le sien chic et choc ... plein d'autres qui donnent vraiment envie, mais je ne crois pas que l'Alpaga Plassard que je souhaite utiliser lui ira... peut être le prochain (procrastination ... encore ... toujours ...).

Le modèle qui me fait rêver c'est le EchoFlower Shawl de Jenny Johnson Johnen !! Disponible gratuitement sur Ravelry qui plus est !!

Les motifs de petits boutons de fleurs, la bordure à la découpe magnifique (ça me fait penser aux imprimés cachemire), tout me plait. En plus, au niveau technique, il y a du challenge : les NUPPS ... je n'en ai encore jamais tricoté... Visionnage de deux vidéo sur internet, deux trois essais, et hop c'est parti !

Echauffement des poignets, échauffement des doigts, et c'est parti pour quelques yards de douceur.